Langue

Une affaire d’espionnage digne du scandale du Watergate américain vient d’être révélée dans la ville de Calonge, 11.000 habitants, située dans la région du Baix Empordà. En novembre 2009, un microphone caché a été localisé dans le bureau du maire, Jordi Soler, membre de la coalition de centre-droit Convergence et Union. L’appareil était très discrètement installé un téléviseur à écran plat, dans la salle de réunions que le premier magistrat a occupée jusqu’au mois de septembre, avant de déménager, dans une autre pièce du même bâtiment. La mairie de Calonge a alors porté plainte face à cette découverte, communiquée tardivement, seulement ce mercredi, par la presse sud-Catalane. Cette affaire fait pour l’heure l’objet d’une enquête menée par la police catalane, les Mossos d’Esquadra, mais on ignore toujours, selon plusieurs sources municipales, qui est le donneur d’ordre de cet espionnage du maire, et quels sont ses motivations. Parmi les pistes envisagées, l’enquête vise d’éventuelles causes à caractère politique ou immobilier. Le micro, en parfait état de marche lorsqu’il a été découvert, dispose d’une portée de 150 mètres, ce qui tend à démontrer que le système de réception se situait dans un appartement proche de l’Hôtel de Ville ou à l’intérieur d’un véhicule stationné dans le secteur.

Partager