Langue
La Clau
Victime d’une secte, un Barcelonais porteur du VIH nie l’existence du Sida
Langue

Un fait de société inhabituel a révélé ce samedi à Barcelone par la chaîne publique catalane TV3, qui a interrogé la mère d’un malade du Sida, dénonçant que son fils rejette les traitements adéquats. Le malade, adepte des théories négationnistes sur le VIH, est en effet convaincu que la mort des malades est provoquée par les traitements médicaux. Victime d’un mouvement, minoritaire, qui considère que le Sida serait une pure invention américaine, l’homme est condamné à mourir, manipulé par des contrevérités scientifiques qui peuvent parfois recevoir l’aval de certains médecins. Cette interview fracassante a été réalisée à l’occasion de l’organisation, ce week-end à Barcelone, du congrès catholique « Science et esprit », à tendance sectaire, qui comprend des interventions et des débats destinés à convaincre les assistants que le Sida est une simple maladie psychosomatique. Avec comme assistante-phare la sœur bénédictine Teresa Forcades, ce forum prévoit une conférence ésotérique sur la « Contamination invisible » et une autre sur la « Médecine naturelle » au service de la Grippe A/H1N1.

Partager

Icona de pantalla completa