Langue

Paul Blanc, le sénateur-maire UMP de Sournia, dans la région du Haut-Fenouillèdes, aurait reçu le 23 juillet dernier, au Sénat à Paris, deux représentants de la structure « L’Etoile Bleue », désireuse d’implanter sur le site isolé d’Arsa, sur son territoire communal, « un lieu d’accueil, de ressourcement, de sagesse et d’amour dédié à notre terre-mère Pachamama » sur 50 à 60 hectares autour de la Chapelle Saint Laurent et des ruines du château d’Arsa. Ce projet privé, d’un coût de 800.000 €, aurait déjà reçu des promesses de facilités octroyées par la mairie de Sournia, notamment l’implantation d’une antenne de réception d’Internet. Anonymes et avançant masqués, les initiateurs du projet manient sur leur blog un mélange d’ésotérisme étrange et de talents de guérisseurs suspects, entre théories énergétiques et anciennes religions chamaniques, associé à un mode de vie new-age et écolo basé sur la fusion avec la nature. En outre, l’auteur annonce l’objectif du lieu, « l’encouragement à la reconnection avec notre Terre-Mère la « Pachamama », ancienne déesse Inca. La plus grande prudence devrait entourer un tel projet, au mieux doux-dingue, au pire dérivant vers un nouveau phénomène sectaire.

Partager