Langue

La place des femmes dans l’Eglise, régulièrement évoquée en Europe et dans le monde, est abordée sans détours par le Forum Joan Alsina de Girona. Dans un communiqué du 7 octobre, cette structure catholique rattachée au diocèse de Girona demande aux autorités ecclésiastiques de «réformer en profondeur le statut du ministère sacerdotal». Son assemblée, composée de prêtres, répond à l’évêque du territoire, Francesc Pardo, qui estimait en 2014 que la crise des vocations est un «problème pour tout le diocèse». A ce titre, elle invite à adoucir les contraintes religieuses, propose le «célibat optionnel» et exige la fin de la «discrimination de la femme».

Le Forum Alsina, véritable lobby spirituel à forte influence au sein de l’Eglise de Girona, prône la «temporalité de l’exercice» et critique le style des messes, qu’il juge «rigides, pleines de signes et de symboles anachroniques» et vantant la «mentalité machiste». Cette prise de position absolument inédite démontre une envie de renouveau, entre tradition et modernité.