Langue

Comme de nombreux territoires en Europe, les Pyrénées-Orientales auront prochainement leur monnaie territoriale. Le nom de cette future devise fait l’objet d’une consultation populaire, pour que le choix concerne le plus grande nombre. Les propositions académiques, avenantes ou farfelues affluent, comme «L’Alzine», «La Molocopo», «Le Soudaquí» ou «Le Calçot» et «Le Cat». L’association Monnaies Locales Complémentaires Pyrénées-Orientales (MLC PO), sise à Perpignan, défend un moyen de paiement « éthique et solidaire ». Cette formule nouvelle, présentée sous forme de billets de différentes valeurs appelés « coupons », reposera sur des unités, chacune équivalant à 1 euros. Les initiateurs prévoient des comptoirs d’échange pour le lancement de cette monnaie complémentaire, dans le but de donner la priorité « à la production et aux services locaux, les circuits courts et directs » et « redynamiser le développement économique ainsi que l’emploi local ». Un premier projet de monnaie locale, annoncé en février 2013 à Perpignan, n’a pas abouti.

Partager