Langue

Une femme âgée de 68 ans, atteinte de grippe A, est décédée à l’Hôpital Saint-Jean de Perpignan, selon une révélation tardivement rendue publique ce lundi soir. Admise jeudi dernier au centre hospitalier de la ville alors qu’elle présentait un état de santé considéré comme faible par le personnel médical, la malheureuse a dès lors été placée sous traitement de Tamiflu, avant de décéder, dimanche soir. Parallèlement, alors que la progression inexorable de la pandémie profite des promiscuités estivales, une étude britannique, dévoilée ce même lundi par le British Medical Journal, indique que le Tamiflu provoque des effets secondaires graves chez certains enfants. Nausées, déshydratation et cauchemars ont ainsi été observés comme autant de réactions indésirables supérieures aux bénéfices recherchés, causant une remise en cause générale du médicament le plus répandu en matière de lutte contre le virus H1N1 de la part du département de la santé britannique. D’après l’agence sanitaire britannique, la Health Protection Agency (HPA), sur un échantillon de 248 jeunes élèves vaccinés au Tamiflu, la plupart a souffert des effets secondaires signalés.

Partager