Langue

Le jeune chien « Mambo », brûlé sur 50% du corps par deux jeunes désoeuvrés, le 10 août à Espira de l’Agly, au Nord de Perpignan, n’en finit plus de susciter des répercussions médiatiques et des réactions populaires, comme sur la Clau. La condamnation à six mois de prison ferme d’Aurélie L., la complice de l’auteur de son supplice, le 15 septembre, a cristallisé les passions autour de l’animal, auquel l’émission 30 millions d’amis a consacré un long sujet, ce samedi sur la chaîne France 3. Alors que « Mambo », âgé de 3 ans, hospitalisé dans les locaux de la Société Protectrice des Animaux de Perpignan, recommence à marcher et même à courir, l’afflux de courrier de soutien et de cadeaux, depuis la France, la Belgique ou encore les USA, le désemplit pas. Après une première pétition, signée par 13.000 personnes, dont Bernadette Chirac et Zinédine Chirac, Mambo fait l’objet d’une deuxième initiative comparable, avant la relance des informations le concernant, lorsque, le 17 décembre, le tribunal correctionnel de Perpignan examinera le cas de son tortionnaire, dont la peine devrait faire figure de référence en France. Il y aura ainsi un « avant » et un « après » « Mambo », devenu symbole de la cause animalière.

Partager

Icona de pantalla completa