Langue
La Clau
Une clinique barcelonaise soupçonnée de « soigner » l’homosexualité
Langue

La révélation, ce week-end à Barcelone, de l’existence d’un établissement possiblement consacré à «guérir» l’homosexualité, par des traitements spécifiques, a suscité ce lundi une réaction gouvernementale. Le conseil de la Santé de la Generalitat de Catalogne a exigé l’ouverture d’une information juduciaire à l’encontre de la Polyclinique Tibidabo, soupçonnée d’appliquer des thérapies contre l’homosexualité, considérée de la sorte comme une maladie. Cette action en justice permettra au gouvernement catalan de déterminer, sous un délai d’un mois, si cet établissement, qui emploie des techniques de «psychologie intégrale», propose réellement de modifier l’orientation sexuelle de patients. Au mois de juillet, le gouvernement catalan sera donc en mesure d’imposer une sanction financière à cette clinique, ouverte en 1978. Au plan juridique, l’homosexualité n’est plus considérée comme un trouble depuis 1973 par l’American Psychiatric Association, tandis que l’Organisation Mondiale de la Santé l’a ôtée de son catalogue de maladies en 1990. Ce dimanche, le ministre de la Santé Marina Geli a tenu à rappeler que le « Schéma directeur de la santé mentale » catalan ne fait aucune référence à l’homosexualité car elle ne constitue « en aucun cas une maladie. »

Partager