Langue

Une bagarre impliquant 15 détenus s’est produite au sein du centre pénitentiaire de Perpignan, ce jeudi 18 novembre. A coups d’armes artisanales, lames de rasoir, cailloux et poinçons, cette altercation multiple a débuté en début d’après-midi lors de la promenade réservée aux prisonniers, selon les détails fournis par le syndicat FO Justice. Justifiant une intervention des surveillants, elle s’est soldée par cinq blessés, exclusivement parmi les détenus.

Lire aussi :
La prison de Rivesaltes coûtera 142 millions et ouvrira en 2026

Cette rixe s’est produite dans une cour de promenade, suite à une affaire de racket. Elle a impliqué “d’un côté, des détenus clandestins, d’un autre des détenus de longue date du centre pénitentiaire”, précise le site ActuPenit. Précédemment, ce mercredi, des débuts de frictions s’étaient produits à deux occasions au sein de l’établissement pour ce même motif.

La prison de Perpignan est reconnue comme une pétaudière au regard de sa surpopulation chronique. Les derniers chiffres fournis par l’administration pénitentiaire et par le syndicat UFAP-UNSA ne sont pas identiques, mais ils révèlent une surpopulation de 151 à 170%.

Lire aussi :
Comment Taoufik Belrhitri est-il mort étouffé à la prison de Perpignan ?

Flash-inFO : Une rixe entre 85 détenus de la prison de Perpignan est actuellement en cours. Cette bagarre générale en cour de promenade doit être maitrisée. Les agents s’apprêtent donc à intervenir. Le syndicat #FOJustice apporte son soutien aux collègues sur place. pic.twitter.com/1b5vYPbxge

Partager

Icona de pantalla completa