Langue

La multiplication des malversations dans les milieux politiques et économiques espagnols, résumée ces dernières semaines par l’affaire Luis Bárcenas, du nom de l’ancien trésorier du Partido Popular (PP), est aussi une aubaine. Surfant sur les faits, leur médiatisation et le ras-le-bol populaire, l’application pour smartphones « Pregunticas« , véritable Trivial Pursuit de la corruption, fait fureur depuis le début de l’été. Ce programme de 60.000 questions ludiques, disponible sur les iPhone, iPad et Android, interpelle de la façon suivante : « Combien de proches du Roi d’Espagne ont été mis en examen pour blanchiment d’argent ? ».

« On pourrait ajouter de nouvelles questions tous les jours »

Avec ce quiz humoristique et moqueur, mais fondé sur des informations vérifiées, ses concepteurs, les Catalans Xavi Vinaixa et Sergi Solé, revendiquent 50.000 téléchargements à l’occasion de la première semaine de lancement, début juillet. Les questions présentées concernent principalement les grands élus espagnol, avec un attachement particulier à ceux du PP et du Parti Socialiste Ouvrier Espagnol (PSOE), dans le cadre de ce jeu organisé en 24 thèmes. Selon ses développeurs, en Espagne, la corruption « fournit de nombreuses occasions de jeu, car, par les temps qui courent, on pourrait malheureusement ajouter de nouvelles questions tous les jours ».

Partager

Icona de pantalla completa