Langue

Après l’établissement Paradise inauguré dans une tempête médiatique, en 2010 à La Jonquera, un nouveau projet de maison de tolérance de grande envergure s’annonce, dans la province de Barcelone. La ville de Badalona pourrait prochainement voir naître le « Caligula Star Club », un méga-bordel dont la structure juridique a fait l’objet de la création d’une entreprise, en janvier. Cette maison de passe de 2000 M2, dotée de 22 chambres, occuperait les locaux d’un ancien concessionnaire automobile de la zone industrielle de Can Ribó, qui jouxte la plage de la ville et un gymnase municipal. Le site, qui doit abriter aussi un bar américain, une piste de danse, des cabines de jeux privés et une cantine pour les futures employées et le reste du personnel, est voisin d’une discothèque pour adolescents. A la mairie de Badalona, ces deux aspects bloquent le dossier, car cette activité discrète, notoirement annoncée par des enseignes « club » au bord de nombreuses routes de Catalogne, s’exposerait de manière grossière.

Selon le registre commercial catalan, le Caligula Star Club, en tant que projet, est rattaché au secteur économique « activités récréatives », plus précisément de « nature sexuelle », comme le prévoit la loi.

Partager