Langue

La présence du loup dans les zones de plaine de la province de Girona est désormais une certitude. Jeudi 8 mars, le ministère-département du Territoire et du Développement durable du gouvernement catalan, a procédé en effet à l’autopsie d’un canidé découvert le 27 février dans la commune de Mont-Ras. Cette localité, à 6 km de la mer, est proche de la ville de Palafrugell. Le corps de l’animal analysé correspond bien à celui d’un canis lupus, âgé d’au moins cinq ans, pesant 34 kilos et mesurant 1,40 mètre. Ce loup a perdu la vie après avoir été écrasé par un véhicule, comme en témoignent les polytraumatismes identifiés sur sa dépouille. Il semble être d’origine franco-italienne, mais de futures études portant sur ses poils ses muscles détermineront son provenance exacte.

En janvier dernier, le gouvernement catalan a détecté la présence d’un loup dans la région du Solsonès. En 2014, un autre spécimen a été aperçu dans la région du Ripollès, mitoyenne de la Catalogne du Nord. Le retour du loup est attesté depuis 2000 en Catalogne du Sud.

Partager

Icona de pantalla completa