Langue

Un cas de méningite mortelle a été detecté cette semaine à l’Hôpital Saint-Jean de Perpignan, selon une information communiquée ce samedi après-midi. Un jeune habitant de Saint-Estève, âgé de 18 ans, est décédé après avoir été transporté aux services d’Urgences du centre hospitalier dans la nuit de mardi à mercredi. Selon les Journaux du Midi, le malheureux n’a pas résisté aux effets d’une méningite. Cette maladie, qui peut s’avérer mortelle dans un délai de seulement en 48 heures, apparaît généralement au bout de dix jours. Aucun autre cas relevant du même germe n’ayant été détecté récemment dans le Sud de la France, ce cas isolé interpelle les autorités sanitaires, qui ont pris la précaution de traiter immédiatement le cercle familial et amical du jeune Estevenenc. En décembre 2008, un cas de méningite avait été diagnostiqué à l’école primaire Anatole France de Perpignan. La préfecture des Pyrénées-Orientales avait alors informé la population de l’application immédiate d’un traitement antibiotique, qui avait sauvé l’enfant, et d’une mesure semblable à ses proches. La méningite C, qui survient comme un petit rhume, occasionne de forte fièvres et migraines, ou des vomissements spectaculaires. Les jeunes sont davantage concernés par cette maladie, spécifiquement avant l’âge de 24 ans. Depuis janvier 2010, un vaccin contre cette maladie est remboursé par la Sécurité Sociale, mais il ne comporte encore aucun caractère obligatoire.

Partager

Icona de pantalla completa