Langue
La Clau
Un docu-choc sur le camp de concentration d’Argelès qui gêne la France
Langue

Un documentaire, tourné au début de cette année sur la plage d’Argelès au sujet du drame humanitaire vécu sur place de 1939 à 1941 par 100.000 républicains espagnols, séjournant dans des conditions parfois animales, est diffusé ce jeudi soir sur la chaîne publique catalane TV3. Sur 50 hectares, à l’abri des regards, les anti-franquistes, enfuis du territoire espagnol, ont vécu, survécu ou péri, selon les cas, dans le camp de concentration d’Argelès, installé par la France démocratique, avant l’Etat français du maréchal Pétain. La caractère troublant de ce fait historique réside toujours, malgré les célébrations de l’exil espagnol, en 1999 et en 2009, dans la gêne occasionnée par la terminologie officielle de l’époque, « camp de concentration », adoucie au fil des décennies en en simple « camp d’internement », « camp de transit », ou « camp » tout court. Les conditions de vie, « extrêmes et inhumaines », selon Felip Solé, réalisateur de ce documentaire-choc, interrogé la semaine dernière par l’agence de presse espagnole EFE, sont palpables à travers une reconstitution, produite par TV3, combinée à des images clandestines tournée à l’intérieur du site, et à des témoignages de survivants. Intitulé « Camp d’Argelers », ce premier travail du genre, diffusé à 23h05 sur TV3, est donc visible dans les Pyrénées-Orientales.

Partager