Langue

Le caïd du milieu marseillais Raymond Mihières, dit « le Chinois » a été arrêté lundi 25 novembre lors d’une opération menée conjointement par la Guardia Civil espagnole et la police française. Son interception, ainsi que celle de 10 complices composant une véritable bande de malfaiteurs, s’est déroulée à Coudray, aux environs de Chartres, dans la région de la Beauce. Âgé de 61 ans, Raymond Mihières, reconnu comme chef de clan très influent du milieu marseillais depuis les années 1990, a notamment été impliqué dans la guerre des boîtes de nuit du département des Bouches-du-Rhône, entre 1989 et 1994, au côté des fameux « Francis le Belge » et « Joël le Libanais ». Impliquée dans le contrôle du racket d’établissements pour noctambules, cette figure historique, de nature extrêmement discrète, contrôlerait encore plusieurs secteurs des quartiers Nord de Marseille.

« le Chinois » investissait dans la beauté à Figueres

D’après les premiers éléments de l’enquête, « le Chinois » se serait réfugié souvent à Figueres où il dirigeait jusqu’en 2010 une société, « Fragancia Costa Brava », spécialisée dans la gérance d’enseignes de soins esthétiques, la fabrication et la commercialisation de produits de beauté ainsi que la fabrication de savons. A l’issue de 18 mois d’enquête réalisés en partenariat étroit, la police française et la police espagnole ont permis de mettre au jour un important trafic de drogue organisé entre l’Amérique du Sud et la France. Au départ, 26 kg de cocaïne et 183 kilos de haschich ont été saisis, ainsi que des armes, avant l’établissement d’un lien direct avec ce chef de mafia provençale, son arrestation et celle de ses comparses, lors d’une réunion dans un domicile particulier. Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a salué cette mise à l’arrêt, après avoir effectué une visite à Marseille, ce même 25 novembre.

Partager

Icona de pantalla completa