Langue

Les cinq pompiers catalans identifiés par erreur comme des membre de l’ETA présents en France sont rentrés à leur domicile samedi, après avoir aterri à 22h30 à l’aéroport du Prat-Barcelone, très fatigués et empressés de retrouver l’anonymat, suite à une exposition médiatique imprévue. Parmi ces agents, rattachés aux corps de pompiers de la Generalitat de Catalunya et de la Mairie de Barcelone, figurent trois hommes de la province de Girona, David Moreda et Jordi Ciller, du village d’Hostalric, et Òscar Llop, de la ville de Ripoll. Ce dernier, interrogé par la presse, a déclaré samedi « sans le Gouvernement catalan, nous ne serions pas ici » avant de préciser que les autorités françaises les ont « bien » traité le groupe. Dans la journée de samedi, la Gendarmerie a reconnu l’erreur qui a consister à diffuser les images des cinq pompiers, identifiés comme des membres présumés de l’ETA sur une vidéo transmise aux principales chaînes de télévision de Paris, Barcelone et Madrid. Les cinq hommes effectuaient de simples vacances en France, autour d’activités d’escalade en forêt de Fontainebleau, dans le département de la Seine-et-Marne. La vidéo de la méprise a été tournée dans un supermarché Carrefour de Villiers-en-Bière, dans le même département, où les pompiers ont acquis pour 300 euros de nourriture.

Partager

Icona de pantalla completa