Langue

Le service Google Street View, qui permet de consulter des images instantanées à 360° de la terre entière, nuit involontairement à l’image de la région de Girona. Ce système novateur est mis en cause par plusieurs mairies de la province, car il permet de distinguer très nettement des prostituées en exercice au bord de plusieurs routes du territoire. Tout au long de la semaine dernière, l’indignation est allée crescendo contre ce service du géant américain Google, qui permet de zoomer sur de nombreuses images des microrégions de l’Alt Empordà, autour de Figueres, et de la Selva, autour de Sant Coloma de Farners, au sud de Girona. Puis, ce week-end, la présidente du Consell Comarcal de l’Alt Empordà, Consol Cantenys, a exigé le retrait des images comprométantes, qui « entâchent », selon elle, « l’image du territoire » et constituent une « offense » pour les femmes qui y sont visibles. Dans le secteur de l’Alt Empordà, où les autorités municipales et le Consell Comarcal déploient de grans efforts pour réduire la prostitution routière, cette mauvaise publicité de Google, bien que fortuite, renforce l’inquiétude au sujet d’un commerce, développé de manière exponentielle depuis le tournant du siècle.

Partager

Icona de pantalla completa