Langue

La police catalane, les Mossos d’Esquadra, a délogé hier soir une trentaine d’étudiants, des plus militants, enfermés dans le Campus de l’Université Pompeu Fabra de Barcelone en opposition à l’Espace Européen d’Éducation Supérieure, tandis qu’une centaine d’autres étudiants protestaient à l’extérieur de l’enceinte. Les étudiants refoulés faisaient partie des rares restant parmi les 200 qui ont passé la nuit de jeudi à vendredi dans un bâtiment de cette Université, occupée originellement par 1000 grévistes, et prévoyaient d’y rester jusqu’à ce dimanche pour débattre de modèles alternatifs pour l’Université publique. La tension monte dans le monde universitaire en Catalogne du Sud, après une manifestation qui a réuni jeudi 6000 étudiants dans les rues de Barcelone. L’occupation stoppée hier, qui faisait suite à cette mobilisation, s’est terminée sur ordre du gouvernement catalan, la Generalitat de Catalunya, formée par un triparti de gauche, socialiste, écologiste et indépendantiste, qui a mis en oeuvre la force publique pour déloger les derniers étudiants, les plus motivés, inscrits dans plusieurs universités barcelonaises.

Partager

Icona de pantalla completa