Langue

Un bagarre à caractère très violent, survenue lundi soir dans un commerce alimentaire de la ville de Salt, situé dans la partie Ouest de l’agglomération de Girona, met en évidence l’existence de tensions communaires, dites « ethniques » selon le vocabulaire en vigueur en territoire espagnol. La rixe, enclenchée par une banale histoire de paquets de chips, semble révéler des « rancoeurs » partagées entre la communauté indopakistanaise et la communauté maghrébine, présentes dans à Salt, selon le Diari de Girona, qui, dans son édition de ce jeudi, n’hésite pas à affirmer que les premiers prétendent aui sujet des seconds : « auparavant, il étaient les rois de la ville ». Le journal, qui vient de publier un sondage Internet, crédite à 88% les réponses positives à la question « Pensez-vous que Salt vit un conflit interethnique? », fournie par une participation citoyenne directe. À l’origine de la dispute, un groupe de mineurs d’origine maghrébine a pénétré dans un magasin, dont le responsable est pakistanais, a subtilisé plusieurs paquets de patates chips, puis menacé la patronne et prélevé une faible quantité d’argent dans la caisse. L’affrontement a requis l’intervention de plusieurs patrouilles de la police catalane-Mossos d’Esquadra, une unité anti-émeutes ainsi que la police municipale.

Partager