Langue
La Clau
Téléchargement illégal: l’Espagne ne coupera pas Internet aux pirates
Langue

Les adeptes du téléchargement illégal installés en territoire espagnol ne seront soumis à aucune coupure de leur connexion domestique, selon une déclaration publique effectuée ce matin par le directeur de la cinématographie auprès du ministère de la Culture espagnol, le Catalan Ignasi Guardans, également directeur de l’Institut de la Cinématographie et des Arts Audiovisuels. Face à la pression et l’exemple fourni par d’autres Etats, France et Royaume-Uni en tête, l’exécutif espagnol, un temps tenté une mesure législative sévère envers les pirates de la toile, choisit ainsi de se rétracter malgré des tentations évoqués au cours des derniers mois dans le but d’éradiquer un phénomène de masse. Actuellement, tandis que la Grande-Bretagne étudie la mise en place d’une riposte graduée notamment basée sur un ralentissement de la vitesse de connexion des contrevenants, en fonction de la gravité des délits électroniques, la loi française « Hadopi 2 », quasiment adoptée, prévoit des coupures de l’accès Internet, jusqu’à 300 000 euros d’amende et 3 ans de prison appliqués aux pirates.

Partager