Langue

Les attentats du 7 janvier à Paris provoquent en France des réactions d’amalgame entre islam et islamisme. Le ministère de l’Intérieur tient le registre de ces actes, selon notre information du 9 janvier. Alors que le Pays Catalan était épargné par ces agissements sanguins, la mosquée Er-Rahma, située sur l’avenue de Prades, a reçu l’inscription « Je suis Chalie » (sic), probablement dans la nuit du 9 au 10 janvier. Découverts ce samedi, ces mots sont repris de la campagne spontanée visible depuis plusieurs jours. Mais adressés à l’Association Cultuelle et Culturelle de Perpignan, le contexte leur donne une signification clairement islamophobe. Ils s’ajoutent à six autres exemples relevés en territoire français, selon les relevés officiels. Des mosquées et salles de prières ont été la cible de tags de type « Charliberté », « Assassins » et « Les arabes dehors » à Bayonne, Vendôme, Soissons et Baleone, en Corse. Dans certains cas, des croix gammées ont été inscrites sur les murs.

Partager

Icona de pantalla completa