Langue

Le président du très droitier Partido Popular (PP), Mariano Rajoy, a exprimé ce dimanche sa volonté d’éliminer la loi autorisant le mariage homosexuel en Espagne. Ce dispositif légal, en vigueur depuis 2005, était inclus dans le programme présenté en 2004 par le Parti Socialiste Ouvrier Espagnol (PSOE) de José Luis Rodríguez Zapatero. Dans un entretien au journal madrilène El Pais, M. Rajoy déclare sans embage « je n’aime pas trop le machin du mariage » (entre individus du même sexe), et juge la loi « pas constitutionnelle ». Ce dirigeant du parti de l’ancien premier ministre José María Aznar affirme aussi que la loi espagnole sur l’avortement, que son parti a combattue au sein de la Cour Constitutionnel, est opposée aux principes moraux. M. Rajoy prévoit donc d’agir pour abroger la loi autorisant le mariage homosexuel, qui a signifié pour l’Espagne une rupture spectaculaire avec les périodes autoritaires du XXe siècle. Ce positionnement politique comporte une signification concrète, car le PP frôle la majorité absolue, selon un sondage réalisée de lundi 25 octobre à jeudi 28 octobre, publiée ce dimanche. Dans l’hypothèse d’élections générales espagnoles organisées cette saison, le parti conservateur obtiendrait 175 sièges au congrès espagnol, dont la majorité est située à 176, tandis que le PSOE disposerait de 133 députés. Les prochaines élections sont prévues en 2012.

Partager

Icona de pantalla completa