Langue

Cette année, la ville de Canet-en-Roussillon, dirigée par le maire UMP Bernard Dupont, choisit de donner du relief à sa politique culturelle en amont et à l’occasion de la saison estivale. Sa programmation culturelle comprend le 22 mai une conférence consacré à la plasticienne Niki de Saint Phalle, attendue au Théâtre Jean Piat. La commissaire d’exposition du Centre Pompidou de Paris, Lucia Pesapane, évoquera l’artiste, lors d’une séquence baptisée « L’artiste et son temps », organisée en collaboration avec le Festival international du livre et d’art et du film (FILAF) de Perpignan. Sur cette lancée, une exposition de gravure intitulée « De Miró à Barceló », issue de la Collection du Barcelonais Antoni Gelonch Viladegut, sera visible à compter du 13 juin à la Galerie des Hospices, située à Canet-Village.

Lloveras, un artiste du territoire

La programmation canétoise annonce pour le 3 juillet l’ouverture d’une exposition du sculpteur cérétan Jean Lloveras, à l’arboretum du Mas Roussillon. Une mise en situation d’oeuvres à ciel ouvert sera visible jusqu’au 1er novembre. Lloveras fournit un « travail sans concession, simplifié avec une rigueur quasi mathématique (…) qui exprime un engagement radical dans la perception de la forme pure », selon Joséphine Matamoros, directrice honoraire du Musée Jean Peské de Collioure, ancienne directrice du musée d’Art moderne de Céret.

Présentation de l’exposition « De Miró à Barceló ».

Présentation de la conférence « Niki de Saint-Phalle »

Partager

Icona de pantalla completa