Langue

Afin de limiter les risques routiers liés aux traditionnels excès liés aux festivités de la Saint-Sylvestre, la préfecture des Pyrénées-Orientales lance une opération de sécurité. Les forces de police et de gendarmerie sont appelés à assurer une surveillance des routes, pour prévenir et réprimer les infractions et les conduites à risques, notamment liées à l’alcool et aux stupéfiants, combinés à la vitesse. Cette année, cette politique de prévention s’accompagne de la possibilité de retraits immédiats de permis de conduire, rendus possibles par la présence de membres du corps préfectoral sur les différents lieux de contrôle, pour la plupart prévue en plaine du Roussillon. Les agents de l’Etat pourront signer sans délai des arrêtés spécifiques à l’endroit des personnes visés. Parallèlement, pour limiter les risques au maximum, le préfet de Perpignan, Jean-François Delage, a interdit la vente et le transport d’essence en bidons, ainsi que d’artifices de divertissement, entre ce vendredi 31 décembre à 17h et ce samedi 1er janvier 2011 à 7h00. Cette mesure est adoptée dans le but de limiter les habituelles séries d’incendies de voitures, marginales à Perpignan, mais considérables dans certaines villes de France, dont Strasbourg. A ce sujet, pour ne pas offrir une médiatisation recherchée par les incendiaires, généralement présents dans les banlieues, le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux a annoncé mercredi qu’il n’y aurait « pas » de bilan du nombre des voitures brûlées au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre.

Partager