Langue

Après une période de confinement ayant provoqué une chute des ventes de tabac de l’ordre de 70% dans les Pyrénées-Orientales, le retour des habitudes a été observé dès ce lundi 11 mai. Une foule considérable, en provenance du Pays Catalan et du Languedoc, s »est amassée au Perthus. Ces fumeurs ou simples acheteurs de cartouches de cigarettes sont venus profiter du premier jour d’accès au tabac à prix espagnols, moitié moins élevé qu’en territoire français.

Encore plus de monde qu’en été lorsqu’il pleut

Les premiers candidats à l’achat étaient présents avant 7h du matin pour faire le plein, avant la formation d’un énorme bouchon sur la départementale 900, qui donne accès à la commune au départ du Boulou et de Maureillas. Ce rush comportant la présence de plusieurs milliers de personnes se poursuivait ce mardi 12 mai. Cette abondance, appelée à s’aménuiser au fil des jours, est supérieure à l’affluence estivale vers le Perthus, un classique par temps couvert.

La gendarmerie avertit de “mesures de retournement”

Dans un communiqué, la gendarmerie évoque un « afflux important notamment de fumeurs sur Le Perthus » (sic) causant un « engorgement très important de la localité, rendant quasiment impossible toute circulation automobile sur la D 900 ». Les forces de l’ordre ont ajouté « nous vous conseillons de reporter votre déplacement sur la localité. Une mesure de retournement pourra même vous être imposée. Sachez également que les autorités espagnoles interdisent l’accès aux commerces en l’absence de masque. La quantité de tabac autorisée (…) est de 4 cartouches de cigarettes, 1 kg de tabac à fumer, 200 cigares et 400 cigarillos (cigares d’un poids maximum de 3 grammes par pièce) ».

Partager

Icona de pantalla completa