Langue
La Clau
Rivesaltes: une collégienne à talons fait le tour de France des médias
Langue

L’affaire d’une jeune collégienne du Roussillon en talons a fait le tour de France et de la francophonie, en l’espace de 24 heures, cette fin de semaine. Mercredi, la jeune Inès, âgée de 14 ans, se voyait refuser l’entrée à son collège, l’établissement Joseph Joffre de Rivesaltes, au motif d’un détail quelconque. La jeune fille s’est en effet présentée munie de chaussures comportant des talons de 5 cm, dans ce constitue une banalité en 2010. Mais le principal,de l’établissement, Antoine Crouchandeu, a prononcé l’exclusion de l’élève, sitôt défendue par son père, Eric Fouga, sous les caméras et les micros. Sous le coup de cette médiatisation proche de la télé-réalité, un ministre, dont l’identité n’a pas été révélée, s’est fendu d’un coup de fil formel auprès de l’inspection académique de Montpellier, et l’élève de troisième a été réintégrée ce vendredi, tandis qu’était décortiqué le règlement intérieur du collège, « non respecté », selon le responsable de l’établissement. La jeune fille, qui avait déjà chaussé précédemment ses bottines pour se rendre en cours, a ainsi déclenché une discussion de société sur le thème « Trouvez-vous normal qu’on interdise les talons hauts au collège ?‎ », comme titrait le journal Le Parisien, ce vendredi soir. En signe de solidarité, ses camarades de classe ont précisé qu’elles n’avaient pas l’intention de renoncer à leurs chaussures à talons. M. Crouchandeu, selon lequel les talons sont « mauvais pour la croissance » et occasionne un mal au dos aux jeunes filles, s’est retrouvé à la source d’une tempête dans un verre d’eau, après avoir agi par respect de codes vestimentaires, jeunes et féminins, en l’occurrence les souliers plats, qui se sont révélés appartenir désormais à un autre temps.

Partager

Icona de pantalla completa