Langue
La Clau
Risques liés à la téléphonie mobile : Perpignan publie une carte des antennes
Langue

Face à la méfiance sociale envers les antennes de téléphonie mobile, la Ville de Perpignan a dévoilé ce vendredi sa « carte des antennes », habituellement installées sur les toitures d’immeubles. Le maire, Jean-Paul Alduy, a profité de l’occasion pour rappeler que la mairie et les opérateurs téléphoniques SFR, Orange et Bouygues Telecom, ont ouvert un « dialogue constructif », débouchant sur une charte qui n’a pas empêché des entorses à la loyauté, plusieurs antennes ayant été modifiées et implantées « sans aucune concertation avec les services municipaux ». La liste des points possiblement nocifs, établie par l’intermédiaire du système Google Earth et disponible sur le site de la Ville www.mairie-perpignan.fr, comprend la puissance des champs magnétiques dégagés par les antennes des réseaux de portables, mais aussi des systèmes des balises et radars divers. Cette mesure à vocation sanitaire, apte à créer un assentiment général, électoralement porteur, sera complétée prochainement par une sonde dite « large bande » avec laquelle les services municipaux effectueront des mesures indépendantes de champs électromagnétiques.

Partager