Langue

Principale personnalité politique de la transition entre les deux siècles à Perpignan, Jean-Paul Alduy était pressenti sur le retour, il y a quelques semaines. L’ancien maire, sénateur et président de Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération (PMCA) scrute les élections départementales de mars 2015. Son appartenance à l’UDI est intacte et sa participation directe au scrutin n’est pas exclue. Le 23 octobre, à Perpignan, il était aux côtés de Jean-Christophe Lagarde, élu président du parti le 13 novembre.

Le 14 novembre, Jean-Paul Alduy est revenu sur ses anciennes terres de Saint-Quentin-en-Yvelines, dont il a dirigé l’Etablissement Public d’Aménagement de 1988 à 1993. Cette ville nouvelle, à 32 km de Paris, l’a inspiré pour PMCA. Il n’y « était jamais revenu », détaillait la chaîne TV FIL78, le 20 novembre. L’ancien élu y a signé son dernier ouvrage « Une vie pour construire une autre idée de la politique« , paru en février. Le média local a souligné son rôle de « bâtisseur » et son exaltation au sujet de cette agglomération de 147 000 habitants, dont le budget annuel de 350 millions égale celui de Perpignan Méditerranée. Jean-Paul Alduy a étonné ses interlocuteurs en évoquant la « puissance économique impressionnante (…) unique au monde » de ce périmètre proche de Versailles.

Partager

Icona de pantalla completa