Langue
La Clau
Réveillon à la bougie et « bruits d’expulsion » pour les Gens du voyage à Pia
Langue

Le mouvement de soutien aux Gens du voyage privés d’électricité dans le village de Pia, au Nord de Perpignan, ne désarme pas. Le MRAP 66 choisit ainsi le dernier jour de cette année pour alerter les autorités sur la situation extrêmement précaire vécue sur place, en organisant ce matin à 10h une conférence de presse. Depuis 77 jours, les familles des gens du voyage installées à Pia vivent sans électricité et sans eau, depuis que le 14 octobre, des agents EDF encadrés par la police municipale et la Gendarmerie ont interrompu le service d’électrique d’un terrain, privant 40 familles. Début novembre, le MRAP, qui fustige le caractère discriminatoire de cette mesure en période hivernale, a porté plainte auprès de la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Égalité (HALDE) contre le maire socialiste de Pia, Guy Parès. L’association prévoit la visite d’un « expert » qui constatera l’état de l’installation électrique d’une famille qui, « après avoir passé Noël dans le froid, attend avec impatience le retour de l’électricité », selon un communiqué en date d’hier. Le MRAP souhaite en finir avec « cette situation inhumaine », autour de laquelle courent désormais des « bruits d’expulsion ».

Partager

Icona de pantalla completa