Langue

L’opposition à la réforme des retraites a comporté en Pays Catalan un engagement d’une partie de la fonction publique territoire et nationale, puis du secteur privé, puis encore des lycées et des collèges. Mais l’Université de Perpignan Via Domitia restait globalement étrangère au mouvement. Cela changera ce vendredi, avec un sit-in organisé par une intersyndicale universitaire CFDT, CGT, FSU et UNSA. L’entrée principale du campus du Roussillon sera bloquée pendant une heure, en fin de matinée, comme en a décidé une assemblée générale, ce jeudi matin. Dans l’immédiat, l’IUT attenant à l’Université est partiellement bloqué et une nouvelle manifestation de lycéens se déroule au départ de la place de Catalogne de Perpignan, tandis que le collège Joseph-Sébastien Pons est bloqué, tout comme le collège Joseph Joffre de Rivesaltes. Les établissements de Prades, Céret et Saint-Estève, sont également affectés par la grève. Après une dure journée de mercredi jalonnée de blocages routier et de feux de pneumatiques, le péage Perpignan Sud de l’autoroute A9 était bloqué ce jeudi à 9h, ainsi qu’aux accès de la zone industrielle du Polygone nord, où de nouvelles fumées noires, provoquées par de nouveaux incendies de pneus, ont marqué le début de la journée.