Langue

L’abolition de la corrida en Catalogne du Sud, approuvée en juillet 2010 par le Parlement de Catalogne, à Barcelone, prendra effet dans trois mois. Dès 2012, les célébrations tauromachiques comportant une mise mort seront en effet proscrites, suite à un étiolement de la tradition attachée, nettement observé depuis trois décennies sur le territori En ce sens, l’ultime corrida programmée dimanche aux arènes La Monumental de la capitale catalane suscite un engouement qui tend à rappeller les années 1950 ou 1960, tant les réservations affluent. Ce mercredi, plus aucun billet n’était disponible, tandis que la vente au noir prenait place, pour un prix moyen de 200 euros. Cette dernière corrida, qui justifiera la présence de 200 médias du monde entier, notamment des USA et du Japon, comportera la prestation des toreros José Tomás, Juan Mora et Serafín Marín, très célébrés dans le milieu.

Selon la pratique habituelle à La Monumental, une petite réserve de sièges est prévue, pour satisfaire les retardataires. Ce sont ainsi 5% des 18.000 places de La Monumental qui seront mis en vente, dimanche dès 11h. Cet événement sera précédé d’un premier acte, samedi, en présence des toreros Morante de la Puebla, José María Manzanares et El Juli. Dès lundi devra se poser avec force la question de la reconversion du site, qui fêtera, sous sa forme actuelle, son premier siècle d’existence en 2014.

Partager