Langue
Régionales: l’abstention monterait à 52,5% en Languedoc-Roussillon
Langue

Les élections régionales françaises confirment leur statut inférieur, annoncé dimanche dernier dans la région Languedoc-Roussillon par un taux d’abstention record de 50,27%, spécifiquement élevé dans les Pyrénées-Orientales, où il a atteint 52%. La menace pourrait s’accentuer au second tour, ce dimanche 21 mars, selon un sondage de l’institut IFOP pour les Journaux du Midi publié ce jeudi, qui mentionne 52,5% d’abstentionnistes. Si elle devenait une réalité, cette prévision issue d’un échantillon de 706 citoyens indiquerait une lassitude accrue par l’offre composée de Georges Frêche, crédité de 58% par cette même étude, l’UMP Raymond Couderc, qui obtiendrait 28%, et la FN France Jamet, à 14%. En Pays Catalan, le phénomène d’abstention s’avère sans conteste défavorable aux pouvoir locaux et territoriaux, au profit du pouvoir national. Ainsi, le second tour de l’élection présidentielle du 6 mai 2007 a été seulement boudé par 14,87% des électeurs, puis le second tour des municipales de Perpignan, le 28 juin 2009, a subi un taux de désertion de 51,12%. Le scrutin de dimanche dernier, qui n’a pas attiré la foule, a même connu les pourcentages d’abstentionnistes très significatif de 59,5% à Perpignan et 63,75% dans la ville frontière du Perthus.