Langue

Le décrochage scolaire et le faible niveau de formation de la jeunesse distinguent les Pyrénées-Orientales en France, selon une note publiée mercredi 2 décembre par le ministère de l’Éducation nationale. Ce document scrute les départements où la proportion de jeunes sans diplômes est la plus élevée, soit supérieure à 13%. Il cite les Pyrénées-Orientales au même titre que l’Aude et l’Aisne, où cette réalité est parallèle à un «fort taux de chômage», à 15,4% en Pays Catalan, et «où le niveau de vie des ménages y résidant est faible». En cause, la «rentabilité des études», car la jeunesse constate que les parcours post-BAC ne garantissent plus un emploi. Une autre raison citée est le coût des études, qui dissuade les «familles à faible niveau de vie». Mais le manque de formation est moins important chez les filles, à hauteur de 3% de moins en général. Cette note porte sur les jeunes de 16 à 25 ans qui ont abandonné le système éducatif sans diplôme en 2011. L’académie de Paris assure une performance de 4,9%.

Partager

Icona de pantalla completa