Langue

Comme ailleurs, les technologies digitales favorisent un retour des radios libres dans les Pyrénées-Orientales. Les stations se multiplient, à l’instar d’Amplitude Radio, lancée en 2010 à Marquixanes. Tout est possible par Internet depuis un village, comme le démontre ce média spécialisé dans la musique électronique, fondé par le DJ Joe Maeght. Cette station revendiquant 300.000 auditeurs en 2014 affiche une audience mondiale mais reste confidentielle pour la plupart des 550 habitants de la commune voisine de Prades. Cette caractéristique était partagée par les défuntes Radio Pollestres et la pionnière Radio Galaxy, cette dernière établie à Perpignan, disparues en 2012 et 2014. Sur les ondes historiques, c’est-à-dire la FM, l’expérience estivale de Radio Xipots (Radio cancan) à Prats de Mollo, apparue en 2012, disparue en 2013 puis ressuscitée en 2014, dépend du bon vouloir du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA). Mais un regain est observé depuis 2010 par Radio Vallespir, présente jusqu’en plaine du Roussillon sur 89.3, ou Power FM, dont la musique des îles est diffusée à Perpignan sur 93.5, sans autorisation.

Radio Canigoo, la petite dernière

Le lancement officiel d’une nouvelle station digitale en Pays Catalan. Radio Canigoo, se déroulera le 21 juin. Ce fil musical imaginé par le producteur musical et DJ perpignanais Raph Dumas sur un socle de soul music est diffusé depuis le mois d’avril sur www.canigoo.com. Le sets musicaux confiés à une dizaine de programmateurs accompagnent la journée : « despatx » aux heures de bureau, « Nit » pour les soirées, selon une terminologie catalane associée aux slogans « Music to go further! Hi-Fidelity music from the center of the World! » (de la musique pour aller plus loin, haute fidélité depuis le centre du monde). Radio Canigoo a pour contributeurs les DJ Manuel Pérez, Jeff the Fish et le même Raph Dumas, ou encore le guitariste et chanteur Lionel Limiñana. Ces artistes du Roussillon constituent un « panel artistique assez large » précise Raph Dumas. Ce nouveau média diffuse notamment des enregistrements de black music issus de vinyles, en qualité optimale. Une manière de prolonger l’héritage lointain du pionnier René Llech-Walter, qui a ouvert l’histoire de la radio dans les Pyrénées-Orientales en 1946 sur les antennes de Radio Perpignan.