Langue

L’étude des derniers chiffres de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) relatifs à la pyramide des âges distingue la commune d’Amélie-les-bains. En effet, dans la ville du moyen-Vallespir, à mi-chemin entre Céret et Arles-sur-Tech, les personnes âgées de plus de 60 ans représentent 48,1% de la population, selon les données démographiques de 2014, soit près d’un habitants sur deux. La sociologie des 3592 âmes que comptent Els Banys d’Arles, nom traditionnel de la cité bordée par le Tech, révèle ainsi un record discret. Car selon le critère de la proportion de seniors parmi sa population, Amélie-les-bains dépasse Vichy, autre ville d’eaux, où ce profil représente 38,1% du total, contre 31,8% pour la localité savoyarde d’Aix-les-bains, tandis que la moyenne nationale est située à 24,4%.

La transformation de la ville vallespirienne en destination thermale est à la source de l’afflux de populations extérieures, attirées par une offre dédiée. La vieillesse, entendue comme une période débutant à l’âge de 60 ans, est ainsi devenue une caractéristique d’Amélie-les-bains, mais en association avec le bien-être.

Partager