Langue

La ville de Girona a organisé le 8 janvier son premier conseil municipal « LGBT », où siègent 12 représentants de la communauté Lesbienne, Gay, Bisexuelle et Transsexuelle du périmètre urbain. L’existence de cette assemblée soutenue par le maire, Carles Puigdemont, membre de Convergence Démocratique de Catalogne (CDC) élu en 2010, a été actée en octobre 2012. Réplique de la première instance du genre en Catalogne et en Espagne, créée en 2004 à Barcelone, elle s’engage à intégrer la sensibilité LGBT dans les mécanismes de décision politique, dans une ville où le segment le plus organisé est celui des homosexuels hommes. En premier lieu, les insultes à caractère homophobe devraient être sanctionnées avec davantage de considération que par le passé, en accord avec la prérogative reçue en 2009 par la police catalane, les Mossos d’esquadra, de relever les délits d’imprécations verbales relatives aux orientations sexuelles. Intitulé « Conseil municipal des Gays et Lesbiennes », aux majuscules appuyées, ce nouvel organe de défense des droits civils des profils LGBT, dans un esprit de vie quotidienne et de citoyenneté, dispose de statuts juridiques propres.

Partager

Icona de pantalla completa