Langue

A l’occasion de la rentrée, le réseau des Restaurants du coeur des Pyrénées-Orientales mobilise ses bénévoles et compte ses forces en vue de l’ouverture de sa campagne de solidarité 2009-2010, à compter du 1er décembre. Mais surtout, pour répondre à une extension géographique de la pauvreté, les « restaus » seront contraints d’ouvrir, cette année, trois autres lieux d’accueil, en plus des 14 existants, dont un dans le village de Banyuls dels Aspres, un autre dans la commune de Peyrestortes, voisine de Perpignan, et un dernier dans le quartier Saint-Gaudérique de la ville, voué à alléger la tâche du centre du quartier Saint-Assiscle, saturé l’année dernière. Alors que la campagne 2008-2009 s’était avérée être « sans précédent » selon Pierre Olibo, chargé de la gestion des « restaurants », la saison à venir comporte l’indicateur inquiétant de cette croissance des précarités en dehors des zones à forte densité urbaine. La saison dernière, les Restaurants du coeur du Pays Catalan ont distribué le nombre record de 900.000 repas, après en avoir servi 700.000 en 2007-2008 sur le territoire.

Partager