Langue

La « carte des 64 ghettos de France » publiée ce 25 janvier par le Journal du Dimanche (JDD) inclut le quartier Saint-Jacques de Perpignan. Ce classement sollicite la carte des 200 quartiers prioritaires du Nouveau programme national de renouvellement urbain. La publication dominicale croise ce document avec la carte des 80 Zones de Sécurité Prioritaire (ZSP) et celle des établissements d’enseignement du Réseau d’Education Prioritaire (REP). Le cumul de ces trois sources d’information qualifiées révèle la liste des quartiers de France où la pauvreté et la déshérence sociale se conjuguent avec une faible instruction et un important niveau de délinquance.

Les autorités ont entamé des actions

La cartographie implacable du JDD est terrifiante et le mot accrocheur « ghetto » semble obéir au registre du Premier ministre, Manuel Valls, qui identifiait en France un « apartheid territorial, social, ethnique« , le 20 janvier. Les tabous lexicaux explosent pour révéler une dure réalité, mais Saint-Jacques fait l’objet de l’attention des autorités. Le quartier recevra 20 millions d’euros dans le cadre du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU), selon notre information du 16 décembre. Le Contrat de Ville, coordonné par la préfecture des Pyrénées-Orientales, mobilise la mairie de Perpignan. Le premier magistrat, Jean-Marc Pujol, annonçait en novembre « aucun quartier ne sera abandonné« .

L’Olivier veut un RSA contre engagement

En réaction à ce classement, le président de l’association politique l’Olivier, Bruno Delmas, attendu aux élections départementales des 22 et 29 mars, défend une « démarche spéciale de contrôle et d’engagement des crédits du RSA » à Saint-Jacques. L’entrepreneur, qui prenait vigoureusement position sur le quartier dès le 19 janvier, estime que les crédits alloués doivent être accompagnés d’un changement des pratiques. Il estime que les subsides d’Etat doivent être versés en contrepartie d’une engagement au « respect des valeurs essentielles de la République », notamment la scolarisation des enfants et l’accomplissement d’une activité d’insertion.

Partager

Icona de pantalla completa