Langue

Le port du voile musulman à l’école est dans l’actualité sud-catalane, après la révélation, ce mercredi par le quotidien barcelonais El Periódico de Catalunya, d’une affaire d’un nouveau genre. Au début du mois d‘octobre, un groupe d’élèves du lycée « Terres de Ponent » de la ville Mollerussa, dans la province de Lleida, a entamé une protestation contre le port du voile par deux lycéennes musulmanes, en dépit du règlement interne. La polémique est apparue lorsqu’un groupe de lycéens auquel avait été interdir le port de la casquette dans l’enceinte du lycée a souhaité se présenter en cours muni d’un casque de moto. Ce projet a été débouté par la direction du lycée, contrainte de rappeler la loi générale catalane, qui invite au respect des symboles religieux dans toute leur diversité. Les faits relatés présentent cependant un intérêt minoritaire, car quatre autres jeunes filles, également musulmanes, retirent leur voile dès qu’elles pénètrent dans le lycée. Dans un concept de laïcité différente, la présence des signes ostentatoires religieux reste souple en Catalogne du Sud, où, en octobre 2007, le Gouvernement catalan a dû contraindre une école de la ville de Girona à accepter une petite fille de 7 ans, un temps exclue des cours car le règlement interne interdisait le port du voile.

Partager

Icona de pantalla completa