Langue

Selon le Comité pour la Prévention du tabagisme en Espagne, plus de la moitié des enfants du territoire espagnol sont fumeurs passifs, ce qui place le pays au premier rang européen dans ce critère. L’usage du tabac par les adultes, devant des enfants, est ainsi plus important en Espagne que dans tous les autres territoires de l’Union Européenne, d’après un baromètre de mesure des comportements face au tabagisme, présenté mardi. Le vice-président de ce comité, Rodrigo Córdoba, avertit même : « il n’est pas rare de voir des enfants, même des bébés, dans les bars et restaurants, plongés dans la fumée du tabac », sans qu’aucune « réelle prise de conscience des risques encourus » ne soit remarquée. La situation actuelle présente en conséquence des implications sanitaires spécifiques pour les enfants concernés, qui subissent jusqu’à 70% d’infections respiratoires et de rhumes que leurs semblables non-exposés, selon les dernières analyses de données. Celles-ci stipulent également que les enfants de mères fumeuses sont plus souvent hospitalisés pour des bronchites et des pneumonie, voire des crises d’asthme infantile.

Partager

Icona de pantalla completa