Langue

Sept organisations juives de Catalogne ont déposé une plainte collective, ce mardi 20 mai, contre 17.592 abonnés du réseau social Twitter. Cette démarche judiciaire fait suite à la rédaction de messages antisémites de type « putains de Juifs », « Juifs chambres à gaz » ou encore « Maintenant je comprends Hitler », diffusés dimanche 18 mai à l’issue de la finale de l’Euroligue de basket. Cette rencontre, remportée à Milan par le Maccabi de Tel-Aviv, contre le Real Madrid, a incité plusieurs milliers de personnes a exprimer des commentaires tombant sous le coup de la loi. La plainte, adressée au procureur général de l’Etat espagnol et au procureur spécial des délits de discrimination de Barcelone, est signée par la Communauté Israélite de Barcelone, la Communauté Juive Bet Shalom, la Communauté Juive Atid de Catalogne, Bna’i B’rith Barcelone, l’Association Catalane des Amis d’Israël, l’Association de Relations Culturelles Catalogne-Israël et et le Collectif Israël de Catalogne.

L’Espagne, 3e pays européen antisémite, derrière la France

Suite à cette vague de messages, le ministre espagnol de l’Intérieur, Jorge Fernández Díaz, a assuré dans l’après-midi que les fauteurs seraient interpellés et affirmé vouloir « éradiquer du réseau tous les commentaires qui incitent à la haine et à la xénophobie » . Dans la soirée, cinq premières arrestations étaient signalées. Selon l’association américaine contre la Diffamation, l’Espagne est le troisième pays européen en matière d’antisémitisme, à hauteur de 29 % de ses habitants, contre 69 % des Grecs et 37 % des Français.

Partager

Icona de pantalla completa