Langue

Une enquête « pour homicide par arme à feu » a été ouverte ce lundi 3 mai après la mort, dimanche 2 mai vers 23h, d’un homme de nationalité marocaine âgé de 30 ans dans le quartier Saint-Matthieu de Perpignan. La victime a été découverte gisant au sol, rue Dugommier, la principale artère qui remonte le secteur, au départ du coeur de ville. Ce clandestin en territoire français a été visé par une ou plusieurs balles dans on contexte inconnu. « Plusieurs hypothèses sont travaillées », précise le procureur de la République, Jean-David Cavaillé.

L’auteur des faits a pris la fuite tandis que le meurtre, qui s’est déroulé sous les yeux de l’ex-petites amie du défunt, pourrait trouver son origine dans un différend amoureux. Le parquet de Perpignan a ouvert une information judiciaire contre X pour homicide volontaire. Le quartier Saint-Matthieu, en forte dégradation sociale depuis le début des années 1990, a vu sa réputation fortement écornée en 2005, lors du meurtre de Driss Ghaib, prélude aux émeutes de Perpignan.

Partager