Langue

La santé psychologique et psychique des habitants de la ville de Perpignan interpelle les autorités municipales, qui ont lancé mercredi une campagne de sensibilisation des personnes fragilisées par la vie, intitulée « Le mal être, à qui en parler ? ». Ce dispositif repose essentiellement sur une brochure d’information, contenant les principaux points de chute réservés aux personnes potentiellement atteintes de maladies mentales, distribuée aux médecins généralistes, aux infirmiers libéraux, aux commissaires de quartier, aux centres sociaux et aux maisons sociales de proximité. Dans le cadre d’une politique d’adaptation aux évolutions sociales, ce document, réalisé par l’Atelier Santé de la Mairie de Perpignan, a été dévoilé à la presse par le conseiller municipal délégué à la Santé, Mohamed Iaouadan, le Docteur Françoise Coulon, Directeur de la Direction Hygiène et Santé municipale, et la coordinatrice de l’atelier « Santé Ville », Brigitte Graeel. Cette brochure attractive recense les structures, publiques et associatives, de soins ou de soutien, utiles en cas de souffrance psychique.