Langue
La Clau
Perpignan: pression sur le Conseil Général en défense du collège Camus
Langue

Le collège Albert Camus de Perpignan, promis à la fermeture à la rentrée 2011 selon une décision conjointe de l’Inspection d’Académie et du Conseil Général PS des Pyrénées-Orientales rendue publique le 25 mars, interpelle les politiques. Ainsi, le Parti Communiste Français organise une réunion publique, vendredi 7 mai, dans le quartier Saint Gaudérique, qui abrite l’établissement. A cette rencontre assistera le conseiller général PC du canton concerné, Jean Vila, selon lequel les élèves des quartiers Saint Gaudérique et Les Coves de Perpignan « ont besoin de ce collège de proximité ». Contredisant les perspectives démographiques du secteur, cette fermeture a été récusée par la mairie de Perpignan, à majorité UMP. Jeudi dernier, le conseil municipal a approuvé une motion pour le maintien du collège, mettant en cause « le président du Conseil Général », qu’elle a invité à bâtir un nouveau collège, par ailleurs défendu par Jean Vila. Le terrain de ce nouvel établissement imaginé depuis 1998 dans le secteur du Pou de les colobres, proche du quartier du Moulin à vent, est fourni par la mairie. Dans cette actualité, le diagnostic du PS territorial et de l’Etat s’oppose à celui du PC, de l’UMP et du PS municipal, également partisan de l’avenir du collège, occupé à 38% de sa capacité.

Partager

Icona de pantalla completa