Langue

L’électricité commercialisée par EDF est trop chère, selon le collectif des «Indignés des Pyrénées-Orientales». Cette structure auto-proclamée se fera entendre sur ce sujet, ce mercredi 16 décembre à 14h30 face au centre administratif EDF de Perpignan Sud, situé Allée de Bacchus. «Trop c’est trop !», lance la responsable de ce groupe, Eliette Lopez, dans un communiqué truffé de points d’exclamation. Militante du Parti de Gauche engagé contre la précarité énergétique, pour l’accès universel aux énergies, l’animatrice des Indignés de l’électricité réclame à la compagnie publique la fin de l’augmentation des prix. Candidate aux élections municipales de la commune de Sainte-Marie-la-mer en 2014, elle invite les volontaires à se munir de pancartes «et de quoi faire du bruit».

Parmi leurs revendications, les Indignés de l’électricité exigent la gratuité de l’abonnement et des premiers kilowatts heure. Ils n’abordent pas la possibilité, offerte depuis 2007, de recourir à des fournisseurs moins chers, proposant parfois une électricité d’origine renouvelable. Électricité de France (EDF), premier producteur et fournisseur d’électricité en France et dans le monde, a été fondé en 1946 par le député communiste Marcel Paul.

Partager

Icona de pantalla completa