Langue

Signe de pauvreté croissante à Perpignan, un Restaurant du Coeur du centre-ville a été aménagé en 1999, aux portes du quartier Saint-Jacques. Cet établissement ouvert trois jours par semaine a accueilli jusqu’à présent 450 familles, soit environ 1000 personnes par semaine. Installé à l’arrière de la médiathèque, rue Saccabeille, dans la continuité de la rue Emile Zola, il recevait essentiellement des habitants des quartiers de Saint-Jacques, La Réal, Saint-Jean et Saint-Matthieu. Mais il a fermé ses portes le 14 mars, car l’immeuble occupé, prêté gracieusement par la mairie de Perpignan, est promis à la vente. Une coordination «Zola à défendre», notamment composée de personnes bénéficiant de ce Restaurant du Coeur, dénonce ce 18 mars une fermeture effectuée «très rapidement et en catimini». Il lance une pétition pour le maintien d’un centre de distribution en centre-ville de Perpignan et souligne un besoin de proximité, car les autres centres de distribution perpignanais, notamment au Polygone Nord et à Mailloles, sont difficiles d’accès «pour des personnes n’ayant pas de moyens de locomotion».