Langue

C’est avec une virulence rare que l’hebdomadaire Le Point évoquait, vendredi 5 décembre, le centre commercial El Centre del Món, inauguré il y a tout juste quatre ans à Perpignan. Dans un encart spécial consacré à la capitale du Pays Catalan, assorti d’une version digitale, la publication évoque un espace « surréaliste », en clin d’oeil à Salvador Dalí. Mais le ton n’est pas à l’humour lorsqu’elle décrit un « désastre d’aménagement urbain qu’on voudrait ne plus voir ». Le Point estime que le site « se meurt » faute d’avoir pu héberger les services de la préfecture, malgré une annonce de 2011. Il y remarque 10 000 m² de bureaux vides et affirme crûment que les magasins ont « fui ce désert dans lequel le groupe barcelonais Metrovacesa a investi 150 millions d’euros ». Cet article électrochoc exprime une dure réalité, une accumulation de « fiascos », pour la « triste vitrine » de Perpignan. Le Centre del Món est un « vaisseau fantôme » pour lequel « personne (…) ne paraît avoir une solution ».