Langue
La Clau
Perpignan: l’affaire du « Chèque du PS » de C. Bourquin, rejugée le 5 mai
Langue

L’ancien chef du Parti Socialiste des Pyrénées-Orientales, Christian Bourquin, président du Conseil Général et 1er vice-président de la région Languedoc-Roussillon, est invité par la justice. La série dénommée « Affaire Bourquin Christian » par la cour d’appel d’Aix en Provence connaîtra en effet un nouvel épisode, le 5 mai. A cette date, communiquée ce jeudi par le procureur général provençal, la 12ème chambre du parquet général, désigné en 2007 pour dépayser le débat, réexaminera l’affaire du « Chèque du PS », suite à l’arrêt de la Cour de Cassation du 23 septembre 2009 qui avait annulé l’arrêt de la 5ème chambre du 7 janvier 2009. La cour d’appel d’Aix en Provence avait alors condamné M. Bourquin à trois mois de prison avec sursis et 5000 euros d’amende pour « minoration de comptes de campagne et complicité de faux ». L’intéressé s’était alors pourvu en cassation, dans le cadre de cette affaire remontant à 2001. L’actuel candidat aux élections régionales, donné vainqueur par tous les sondages, avait alors versé un chèque de 55.000 francs à la fédération catalane du PS pour rémunérer un chauffeur, embauché par le parti à l’occasion des élections cantonales, mais placé à son propre service. M. Bourquin, qui n’avait pas inscrit la somme dans ses comptes de campagne, argue d’un simple don à son parti.

Partager

Icona de pantalla completa