Langue

La publication au Journal Officiel du 27 mai d’un décret autorisation l’usage des pistolets à impulsions électriques de type « Taser » par les polices municipales françaises fait déjà l’objet d’un projet d’application en Pays Catalan. Selon une information délivrée ce jeudi par les Journaux du Midi, la mairie de perpignan sera la première du territoire à équiper ses agents de ces armes électroniques, qui permettent de maîtriser une personne sans devoir l’approcher. Le port de cette arme devrait renforcer le rôle dissuasif des policiers municipaux, dont le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol, souhaite élargir les compétences au domaine judiciaire. La décision d’équiper les polices municipales de pistolets Taser a été officialisée dimanche par le ministre de l’intérieur, Brice Hortefeux, trois jours après le décret, qui répond à une demande de la majorité des syndicats de police. L’annonce de cette nouveauté à Perpignan survient la même semaine d’une manifestation d’une centaine de policiers municipaux des Pyrénées-Orientales, mercredi à Montpellier. Les agents ont souhaité que la prochaine loi « LOPPSI 2 », comprenant une augmentation du nombre et de la dangerosité de leurs missions, soit accompagnée d’un meilleur statut salarial et de meilleurs conditions de travail.

Partager