Langue
La Clau
Perpignan : la mère infanticide avait caché sa grossesse à ses proches
Langue

Depuis hier, le procès d’une jeune mère accusée d’infanticide émeut le Pays Catalan. En février 2004, la jeune femme avait accouché seule dans les toilettes de son appartement, le nourrisson avait alors été retrouvé par son compagnon, enfermé dans un vulgaire sac poubelle placé dans une container proche de leur domicile, sur le boulevard Jean Bourrat. La mère avait caché sa grossesse à son compagnon, par crainte de violences, tout comme elle l’avait dissimulée à l’ensemble de ses proches. Après de multiples tergiversations lors de ses premières déclarations, Gaëlle Potu, âgée de 26 ans, semble avoir donné dès hier une version réelle des faits, dans leurs aspects les plus sordides, concernant notamment son terrible accouchement. Son compagnon d’alors, Nicolas Binet, père de l’enfant, est lui-même soupçonné d’avoir tenté de cacher la dépouille, dont il est l’auteur de la découverte, après avoir surpris sa compagne dans une mare de sang. Le dénouement du procès, qui se tient au Tribunal de Perpignan, est prévu demain.

Partager